Sargé La Cie Nord- Africaine 1942-1944

LE VIVRE ENSEMBLE

HIer, le 15 février 2020, lors de l' A G de " AGRICULTURE SCIENCES ET ARTS DE LA SARTHE,

Le conférencier Alain Moro, au cours de sa conférence " Les bombardements en Sarthe" m' a interpellé sur la Résisstance à Sargé.

Devant cet auditoire, j 'ai donc répondu aux détracteurs actuels du "Vivre ensemble à Sargé".

Dans un silence total sur les évenements de l 'occupation nazie les résistants et leurs amis ont dirigé la Municipalité depuis la Libération  jusqu' en 1980 à la mort de mon père.

En 2002, quand M. Pierre Gascher, ancien Député, m' a demandé de présider l ' Association pour les Recherches sur la Résistance Intérieure Sarthoise, des sargéens m' ont engueulé, car j' allais reparler de ces évènements. J' ai polongé les silences des Résistants de Sargé. 

Mais depuis qu 'un néo rural a publié un pamflet avec cette phrase concernant les deux cafés de la place de l' église :" une commerçante du village a failli ètre "rasée" par certains résistants parce qu'elle servait les officiers allemands dans l 'exercice de ses fonctions, les subalternes et les soldats fréquentaient le café rival".                    Je me dois pour l' honneur des Résistants de Buckmaster et de l' O C M de publier une partie de l' histoire de ceux qui franchissaient la porte du "bistrot des subalternes" au pied de l ' église.

L' an dernier, dans une réunion, on m' a violemment interdit de publier le vécu des Sargéens pendant la guerre. 
ILS ONT ROMPU LE VIVRE ENSEMBLE A SARGE

 

 

Sargé, Message envoyé à la D M P A et à M E R

A la Direction de la Mémoire du Patrimoine et des Archives du Ministère des Armées ainsi qu'à

l' association Mémoire et Espoir de la Résistance, les amis de la Fondation de la Résistance, j'ai envoyé une première version de ces documents pour étayer des demandes de subventions pour le voyage pédagogique de l' AERIS vers Buchenwald et Dora au profit de 30 lycéens sarthois.

Ce document a été apprécié.

------------------------------------------------------

CNRD 2020

Le thème cette année est  « 1940 entrer en résistance Comprendre, refuser, résister .

 

Concours National de la Résistance et de la Déportation en 2003

Mon père le capitaine Roger Caffieri s' est engagé, à Sargé, dans la Résistance sous les ordres du Lt Saîd Belhaffaf dans la Compagnie Nord Africaine. Quand je suis revenu d' Algérie en 1959, mon père était déçu, Belhaffaf avajt rejoint le FLN.

En 2017, le livre de Gregor Mathias «  La France Ciblée » nous développe la situation des Français Musulmans d' Algérie Francophiles : le FLN exigeait «  Le silence ou le sourire kabyle ».

L' oubli s'est installé au Mans mais le CNRD de 2003 a permis aux «  Publications de la Sorbonne »

de diffuser la vérité sur Le Mans à partir de Tunis.

Merci au CNRD. Jean Jacques Caffieri le 13 janvier 2020

-----------------------------------------------------------------------

Éditions de la Sorbonne

Voici les propos recueillis lors d'une conférence de Hédi Abdelkader, au lycée Pierre Mendès-France de Tunis en octobre 2003, à l' occasion de l' organisation du C N R D sur le thème «  Les Français Libres »

 

Les anciens combattants marocains et tunisiens de l’armée française

Enjeux d’histoire et de mémoire

Christophe Giudice

1. Itinéraire de vie et de soldat

  • 33 Propos recueillis lors d’une conférence de Hédi Abdelkader, au lycée Pierre-Mendès-France de Tunis (...)

33Nous avons choisi de présenter la figure d’un ancien combattant tunisien, le capitaine Hédi Abdelkader, qui illustre la posture d’un homme qui a choisi la France et l’armée comme seconde famille33.

  • 34 Fortifications construites sur le modèle de la ligne Maginot pour contrer d’éventuelles attaques i (...)

34Hédi Abdelkader est né le 20 mars 1918 à Douar Chott à Carthage. Il est issu d’une famille modeste dont le père est vétéran de la Première Guerre mondiale. Après plusieurs tentatives prématurées, il s’engage à 18 ans dans les rangs du 4e régiment de tirailleurs tunisiens. À partir de 1936, il participe à la construction de la ligne Mareth34 dans le Sud tunisien, où il découvre la rigueur de l’armée et du climat. En juin 1940, la mobilisation le conduit à Bizerte, Marseille et Beauvais, où il fait face à l’invasion allemande. En juin 1940, son bataillon est fait prisonnier. Il est alors affecté aux usines de moteurs Junker du Mans.

  • 35 Attestation d’appartenance aux Forces françaises de l’intérieur, n° 5448/DR/FFCI/AT, Rennes, 31 ma (...)

  • 36 Citation à l’ordre pour fait de guerre, le 12 janvier 1955. Attestation d’appartenance, Organisati (...)

35Bon footballeur, il est contacté pour jouer dans le club de la ville. L’entraîneur, M. Berger, membre des Forces françaises de l’intérieur (FFI), charge Hédi Abdelkader d’intégrer dans son atelier de jeunes Français afin qu’ils échappent au STO en Allemagne. Il est aussi approché par M. Belaffaf pour constituer un groupe de résistants nord-africains et prendre part aux actions armées dans la Sarthe35. Le football l’ayant porté vers les FFI, il participe à plusieurs sabotages lors du débarquement de Normandie, destinés à favoriser l’avance des Anglo-Américains. Il sera, pour ce fait d’armes, décoré de la croix de guerre avec étoile de bronze

La Résistance Nord Africaine au Mans dirigée par

Hedi ABDELKADER né à Carthage

Saïd BELHAFFAF né à Constantine

Ce document m' a été remis par Melle Lucette Bourdin, en tant que Présidente des C V R, lors de la fondation de l' AERIS Jean Jacques Caffieri

La Compagnie Nord – Africaine du Mans

Résistance Nord – Africaine F. F. I.

 

Sous les ordres de Hedi ABDELKADER et de Saïd BELHAFFAF œuvrant pour la Croix de Lorraine et le Croissant de France, au sein de la Compagnie Nord – Africaine du Mans, mon père, le capitaine Roger Caffieri a espionné le général nazi Dolman et a risqué sa vie ainsi que celles de ses amis résistants de Sargé, de 1942 à 1944.

Moi son fils, je m 'oppose à ce que ce nazi soit mis en valeur au Mans.

N 'oublions pas aussi M. Jacques Millet ( rue du Mans) qui a travaillé avec lui et qui a été fusillé à Angers le 29 novembre 1943 . Après la guerre, le Lt Belafaff et mon père se sont rendus sur sa tombe

( communiqué du journal « Le Courrier de l' Ouest »

 

Ces recoupements d' archives correspondent à l 'article du Fiagaro du 17 août 2020 «  La querelle du djihad, suit et fin ? » mettant en cause les imans des Frères musulmans.

Excusé à une conférence, J'aurais aimé entendre Monsieur Frédéric Pons.

J'ai relevé dans le livre de Monsieur Frédéric Pons «  ALGERIE Le vrai état des Lieux » son appréciation ( P. 217) « Historien réputé complaisant envers la cause algérienne, Benjamin Stora évoque.... »

En 2012, lors d'une émission à la télévision sur la Guerre d'Algérie et les événements de Sétif, à la question d'un journaliste, « si en France pendant la guerre de 39-45 des algériens avaient participé à la Résistance », Benjamin Stora avait répondu « non, j' en ai relevé que deux dans le Vercors »

Alors, pourquoi ce tampon «  Résistance Nord-Africaine - F. F. I. » sur ce document joint ?

(Document qui m'avait été remis par Madame Lucette Bourdin, ancienne présidente des CVR 72.)
Combien de Français musulmans originaires d' Afrique du Nord ont-ils Résisté au nazisme en Métropole ?

 

Jean – Jacques Caffieri

Pour les Français Musulmans de la Résistance, le choix: Silence ou sourire Kabyle. Belhafaff était menacé.
Menaces avec un langage diffus
De Carthage au Mans et à Sargé

 





Blog de cherifibrahima14 - Blog de saidabou19 - Skyrock.com

https://cherifibrahima14.skyrock.com/

23 oct. 2018 - À titre d'exemple, on peut citer le Tunisien Hedi Abdelkader, sergent du 8e RTT et l'Algérien, le lieutenant Said Belhaffaf, originaire de ...

guerre mondiale

Proche et Moyen-Orient
Afrique du nord

Après le coup d'État du 8 novembre 1942 à Alger, dans le cadre de l'opération Torch, de nombreux musulmans des colonies nord-africaines furent engagés dans les forces alliées au sein de l'armée française de la Libération et engagés sur les fronts italiens et français. En Algérie, la conscription engagea environ autant de musulmans que de pieds-noirs (européens) dans l'armée française. Les tirailleurs marocains (goumiers), souvent d'origine berbère, furent également engagés. Les futurs présidents de l'Algérie Ahmed Ben Bella et Mohammed Boudiaf, engagés volontaires et décorés.

Par contre, durant l'Occupation en France métropolitaine, plusieurs centaines de Nord-Africains furent recrutés par la Gestapo française, constituant la Légion nord-africaine. Il n'en demeure pas moins que parmi les soldats maghrébins de l'armée francaise qui furent faits prisonniers en France après la débâcle de juin 1940, un grand nombre, intégré dans le service du travail obligatoire en France au profit des Allemands, s'évada pour rentrer dans la clandestinité en rejoignant les rangs de la résistance francaise en particulier dans la ville du Mans. À titre d'exemple, on peut citer le XTunisien Hedi Abdelkader, sergent du 8e RTT et l'Algérien, le lieutenant Said Belhaffaf, originaire de Constantine et retraité de l'armée francaise. Le Tunisien intégra la résistance francaise dans l'organisation civile et militaire (OCM) sous le n° 25, le 1er novembre 1942 où Said Belhaffaf était un des activistes[1]. Hedi Abdelkader réintégra l'armée tunisienne à l'indépendance de la Tunisie en 1956 et prit sa retraite anticipée en 1963 avec le grade de capitaine. Il dirigea l'Association tunisienne des anciens combattants et victimes de guerre pendant plusieurs années et décéda le 1er février 2010 à l'âge de 91 ans.
Protectorats britanniques

Monde musulman pendant la Seconde Guerre mondiale — Wikipédia

 

https://fr.wikipedia.org/.../Monde_musulman_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

Cet article traite des liens qui ont existé entre le monde musulman, les Alliés et les forces de ... Celui-ci espérait utiliser leur mouvement pour affaiblir la résistance française en Afrique du Nord. ... À titre d'exemple, on peut citer le Tunisien Hedi Abdelkader, sergent du 8 RTT et l'Algérien, le lieutenant Said Belhaffaf, né le 23 ...

Résistance et participation aux combats de la Libération[modifier | modifier le code]

Parmi les soldats maghrébins de l'armée française qui furent faits prisonniers en France après la débâcle de juin 1940, un grand nombre, intégré dans le service du travail obligatoire en France au profit des Allemands, s'évada pour rentrer dans la clandestinité en rejoignant les rangs de la résistance Xfrançaise en particulier dans la ville du Mans. À titre d'exemple, on peut citer le Tunisien Hedi Abdelkader, sergent du 8e RTT et l'Algérien, le lieutenant Said Belhaffaf, né le 23 novembre 1889 à Constantine et retraité de l'armée française. Le Tunisien intégra la résistance française dans l’organisation civile et militaire (OCM) sous le no 25, le 1er novembre 1942 où Said Belhaffaf était un des activistes4. Hedi Abdelkader réintégra l'armée tunisienne à l'indépendance de la Tunisie en 1956 et prit sa retraite anticipée en 1963 avec le grade de capitaine. Il dirigea l'Association tunisienne des anciens combattants et victimes de guerre pendant plusieurs années et décéda le 1er février 2010 à l'âge de 91 ans.

La victoire contre les nazis

Le 18 septembre 1944 leurs évadés des camps et des usines d Hitler et de ses sbires

ont repris les armes et défilent au Mans avant de reprendre le combat pour la France

C' est la victoire de la Croix de Lorraine et du Croissant de France 

symboles de la Compagnie Nord - Africaine du Mans

 

Nombre de ces soldats avaient survécus grace aux fausses cartes d identité et d ' alimentation

confectionnées par Mme Maitre, agent discrète de la Compagnie Nord - Africaine de Résistance à Sargé.

N'oublions pas nos frères d' armes, les HARKIS

Ce sont leurs pères qui luttaient avec nos parents contre les Nazis.

Mais nous avons le devoir de mémoriser la capitulation nazie 

A nous de présenter la Résistance.

Le 2 février 2020, j' ai révélé l' existance de cette Compagnie Nord-Africaine du Mans à un Harki très connu. J' ai vu son visage s' épanouir, exprimer sa joie, et ressentir que le choix de la France

qu'il avait fait comme ses camarades était honorable.

 

EN X, l action des frères musulmans.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

26.11 | 18:57

Monsieur,
Merci pour ce travail. Avez-vous une carte du chemin parcouru par Patton ?

Merci J Cauquelin

...
05.07 | 08:20
30.03 | 21:59
MUNCHEBERG a reçu 5
26.11 | 18:55
VOIE de la LIBERTE a reçu 1
Vous aimez cette page